Bonjour,
je crois que le photocoupleur est basé sur deux diodes LEDs montées en tête bêche, ce qui permet de saturer le transistor de sortie, quelque soit l'alternance du "burst" de signal qui arrive sur l'entrée du photocoupleur.
Si un SFH620A ou LTV814(A) (le A est mieux, le "coefficient de transfert est plus important, c'est à dire le "gain" de l'optocoupleur qui peut se mesurer en faisant le rapport du courrant collecteur du transistor de sortie par rapport au courant de commande dans les LEDs, exprimé en %).
A la place de ce type de photocoupleur "exotique", je pense mettre en place deux optocoupleurs normaux, en mettant les transistors de sorti en parallèle (emmeteurs connectés ensembles, idem pour les collecteurs), et en connectant les LEDs en tête bêche.
Je vais faire un essai avec un HCPL2731 (https://www.fairchildsemi.com/datasheets/HC/HCPL2731.pdf) qui est un double "photo darlington", avec un transfert de 2000%! (il peut être remplacé par deux 6N638 ou 6N639)...